Isolation et renovation intérieur.

Isoler votre maison ou comment réduire sensiblement votre facture énergétique…

Cantal Abris est spécialisé dans les travaux d’isolation de votre bâti neuf ou ancien.

Une étude précise sera réalisée afin de vous proposer la solution la plus adaptée à vos travaux, le but étant de trouver le meilleur compromis qualité-performance-prix.

Les économies ainsi réalisées pendant quelques années vous financeront votre travaux d’isolation.

Ci-dessous une liste non exhaustive de travaux d’isolation :

A votre disposition également une rubrique « réussir votre rénovation énergétique« 

ainsi que les descriptifs des matériaux que nous utilisons.

 

Isolation Cantal 15, aveyron 12, corrèze 19, puy de dôme 63, isolationà Aurillac,St-Flour, Vic sur Cère, Murat, Maurs, Montsalvy, Mauriac, Massiac, Rodez, Argentat, Condat, Riom es Montagne en ouate de cellulose, fibre de bois, laine, chanvre, liège, coton mouton, soufflage, insufflation, dans les combles, mur, cave et plancher – DPE diagnostic énergétique.

Isolation des combles perdus

Un maximum d’efficacité, un minimum de désagrément, il suffit de réhausser une trappe d’accès ou bien passer par la toiture afin d’y passer le tuyau et de souffler l’isolant. Aucun travaux « lourd » n’est à prévoir.

Dans le neuf, on réalise étanchéité à l’air du bâtiment, puis on souffle la ouate. Ensuite, un faux-plafond sera posé en laissant un vide d’air dans lequel on passera l’électricité, les conduits de VMC… sans percer la membrane pare-vapeur.

Exemple 1 : l’isolation d’un plancher neuf posé sur une dalle ou un parquet ancien

Un système isolant/lambourde PAVATHERM Profil (épaisseur 40 ou 60 mm) est posé sur le sol. Il permet de supprimer les petits défauts du support.

C’est un isolant thermique et phonique qui de par sa configuration réduit les bruits d’impact sur le plancher.

Le plancher définitif est ensuite agrafé pneumatiquement. Possibilité de poser de la dalle en bois ou du fermacell en vue de la pose d’un carrelage.

Exemple 2 : l’isolation sur plancher de grenier avec création d’un nouveau plateau

Cette technique est utilisée lorsque l’espace entre le plafond et le sol du grenier est insuffisant ou inexistant.

On utilise également cette technique sur les planchers béton.

On construit un caissonnage de la hauteur correspondant à l’isolation. Cela nous permet de remettre à niveau le sol si nécessaire.

La ouate est soufflée entre les lambourdes.

Un plateau OSB ou un parquet est posé. L’espace peut ainsi être utilisé.

Exemple avec l’isolation d’un grenier

Ce chantier consiste à isoler un grenier qui sera aménagé avec 25 cm de ouate de cellulose. Plusieurs étapes sont nécessaires pour ce chantier :

Premièrement, on réalise une lame d’air contre volige si nécessaire grâce à un film pare-pluie et un panneau OSB rigide afin de contenir la pression de l’isolant.

On construit une ossature sur les 2 pignons de 14,5 cm d’épaisseur, et on remet le tout à niveau.

On pose le frein vapeur, ainsi que le litelage destiné ici à accueillir un habillage en plaque d’OSB (ou autre : lambris, placo…).

On remplit tout les caissons de ouate de cellulose insufflée à une densité de 55Kg/m3.

On habille l’ensemble avec des plaques d’OSB en 12 mm.

Exemple d’isolation de la toiture d’une grange

Isolation de la toiture d’une grange par l’extérieur.

Après mise en place d’un frein vapeur, une structure légère composée de poutre en I est fixée sur la charpente. Un pare pluie est tendu et la ouate de cellulose injectée sous pression afin d’éviter des tassements futurs.

Un couvreur se charge ensuite de la pose de l’ardoise (ou autre couverture : tuile, zinc…).

Isolation par l’extérieur d’une maison d’habitation avec crépis

Le principe constructif est simple :

on pose une structure bois remplie de panneau de fibre de bois Isonat+ de 10 cm,

on recouvre l’ensemble de 6 cm de panneaux de fibre de bois rigide PAVATEX Diffutherm destiné à recevoir l’enduit,

un enduiseur réalise ensuite la finition du complexe.

Isolation par l’extérieur d’une maison d’habitation avec habillage en bois

Après avoir réhaussé et isoler la toiture avec 40 cm de ouate de cellulose, la deuxième phase des travaux d’amélioration énergétique de cette maison consistait à poser une isolation par l’extérieur avec 16cm de panneaux d’isonat+ et un bardage bois en mélèze. Les menuiseries seront remplacées et incluses dans la structure isolante afin de supprimer les ponts thermiques (chantier été 2011).


 

Isolation des murs par l'intérieur

En rénovation, comme en neuf, nous construisons un doublage de murs soit en ossature bois avec insertion de l’isolation entre montants, soit en fourrure « placo » derrière laquelle nous positionnons les panneaux isolants.

Une membrane étanche à l’air est mise en place avec un vide technique pour le passage des câbles.

Vous avez ensuite la possibilité d’habiller le mur en placo, fermacell, lambris….

Exemple 1 : L’isolation sous une dalle béton (garage, cave…)

La méthode est simple et efficace, on pose des panneaux rigides en fibre de bois type BuitexMultisol. L’ensemble est fixé et chevillé dans les hourdis ou dans la dalle béton. Aucune finition n’est nécessaire, vous pouvez laisser les panneaux en l’état.

Exemple 2 : L’isolation entre plafond et plancher bois

L’isolation par le plafond est la solution idéale dans les copropriétés. Elle permet de réaliser une isolation thermique et phonique avec un minimum de désagréments pour les occupants.

La méthode est simple, on perce le plafond, on isole et on recolle les « galettes ». Un enduit de lissage et un couche de peinture redonnera un aspect neuf à votre plafond.

Exemple 3: L’isolation sous les planchers bois

La technique est simple, on perce le plancher à l’aide d’une lame très fines.

On enfile le tuyau et on injecte la ouate de cellulose. La machine gère automatiquement le compactage afin que l’isolant aille partout.

Le plancher précédemment découpé est recollé.

Un contrôle final par caméra thermique est effectué.

Une variante existe en perçant le plafond. Les galettes sont récupérées et recollées avec réfection des enduits et peintures.


 

Réussir ma rénovation énergétique

Chaque bâtiment est différent! Il n’y a donc pas de rénovation type.

Avant tout projet de rénovation, il faut faire un état de lieu très précis de son état, de sa situation, de son exposition…

Dans la plupart des cas, une inspection visuelle minutieuse est suffisante, mais nous disposons d’outils tel que la caméra thermique pour appronfondir le diagnostic quand celà est nécessaire.

Une démarche chronologique de travaux doit vous être proposée. Il est souhaitable que les intervenants (isolation et chauffage) réfléchissent ensemble aux solutions qui vous seront présentées.

La première étape consiste à isoler ou ré-isoler votre habitation (isolation performante, menuiserie performante, gestion des apports solaires passifs). La précision de pose est essentielle pour réussir cette étape. L’étanchéïté à l’air doit être particulièrement soignée.

Cantal Abris vous proposera une solution adaptée à votre bâti.

La deuxième étape consiste à adapter le mode de chauffage à la performance énergétique du bâtiment rénové afin de garantir des performances optimales de la chaudière. Une chaudière sur-dimensionnée s’encrassera et consommera davantage…

Les économies d’énergie ainsi réalisées peuvent atteindre 75%, la plus-value de votre habitation sera importante !

Divers exemples de réalisations sont disponibles dans la rubrique concernée.

Nous sommes à votre disposition pour tout renseignenements, nos devis sont gratuit.